Le Sous-Sol

Avez-vous, dans votre PAL, un livre dont vous n’avez jamais entendu parler, d’un auteur encore plus inconnu et qui attend impatiemment d’être découvert depuis des années ?
Si la réponse est oui, je vous conseille d’aller d’urgence faire face à votre bibliothèque, de retirer ce fameux livre et de lui donner la chance qu’il mérite car, ce livre, bien qu’il ne vous fasse pas plus d’effet que ça par son résumé ou sa couverture, pourrait bien se révéler être une perle ! En tout cas, c’est ce qui m’est arrivée quand, indécise, j’ai opté pour Le Sous-Sol de Bari Wood pour compléter le Challenge des Douze Thèmes.

 

Vous l’aurez donc compris, Le Sous-Sol est une très belle surprise. Il ne m’a pas fallu lire beaucoup de pages pour que je plonge dans l’histoire. La plume de l’écrivaine m’a vite rendue accro. Cela faisait bien longtemps que je n’avais plus lu un livre si vite !

Nous faisons la connaissance de Myra et de ses amis d’enfance avec lesquels elle forme le « club des huit ». Ils ont tous pour point commun d’être riches. Chacun possède une magnifique demeure. Certains ont une piscine au fond du jardin, d’autres collectionnent les objets anciens au point d’habiter dans ce qui ressemble plus à un musée qu’à une maison, et Myra a une cave… Une cave dont l’odeur nauséabonde l’empêche d’y faire quoi que ce soit. Elle décide alors de la réaménager en petit salon cosy. La fortune investie dans cette rénovation n’aura pourtant pas amélioré l’atmosphère régnant dans cette pièce. L’air a beau ne plus être chargé une odeur infecte, il y a quelque chose qui ne va pas dans cet endroit. Dès qu’on y met les pieds, des frissons se font rapidement ressentir et l’ascension de l’escalier vers la cuisine devient un objectif presque vital.
Mais d’où vient ce mal-être ? Myra mène sa petite enquête et découvre que, trois cents ans plus tôt, une femme avait été accusée de sorcellerie et pendue par les villageois. D’après ce que l’on raconte, son mari aurait ramené le corps sans vie de la défunte pour l’enterrer chez lui. Cette même maison où Myra et son mari vivent aujourd’hui…
Le fantôme de Goody Redman hante-t-il la maison ? C’est ce que Myra commence à penser, aussi incroyable que cela puisse paraître. Pire, ce fantôme semble avoir des pulsions meurtrières. Des proches de Myra, avec lesquels elle a eu une intercalation, sont retrouvés morts dans des circonstances très étranges… Que se passe-t-il à Fallsbridge, petite ville pourtant si calme ? Et comment arrêter le fantôme d’une femme assassinée il y a trois siècles ?

Bari Wood raconte cette histoire d’épouvante avec une écriture fluide. On va d’un personnage à l’autre, de Myra à Barbara, la décoratrice du sous-sol. Ou encore Reed, l’un de ses amis d’enfance aujourd’hui médecin. Je pensais être perdue entre tous les personnages mais rien de tel n’est arrivé. L’auteure utilise les mots qu’il faut, crée un suspens tout un long du roman parsemé de pics de stress et de scènes d’horreur qui me font déconseiller ce roman aux âmes sensibles.
Mais en cette période d’Halloween, vous oserez bien découvrir ce qu’il se cache au sous-sol, non ?

Challenge des Douze Thèmes :
octobre – un livre effrayant, où se croisent fantômes, vampires et autres spectres et revenants

Challenge Tour du monde littéraire : Etats-Unis

Le Sous-Sol
Bari Wood
France Loisirs 1999  – 405 pages
Première publication en anglais en 1995 (William Morrow, NY)
Première publication en français en 1999 (Presses de la Cité)
Titre original : The Basement
Traduit de l’anglais par Thierry Arson
ISBN : 2-7441-3092-3

Publicités

A vous la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.