Mutilée

Mutilée est  l’histoire de Khady, un témoignage fort, authentique et modeste d’une enfant devenue trop rapidement une adulte.

À 7 ans, cette Sénégalaise se fait exciser par la forgeronne du village, ainsi que ses sœurs et cousines venues de Dakar pour les vacances. Traumatisée, dans l’incompréhension face à cette mutilation opérée à vif sans autre explication que d’être « purifiée », Khady aura besoin de quelques années pour comprendre ce qu’elle a subi, ce qu’on lui a enlevé et à quoi cela servait.
À 13 ans et demi, Khady se voit demandée en mariage par un cousin de 20 ans son ainé. Cette union arrangée réveillera une douleur atroce, autant physique que psychologique, la ramenant quelques années en arrière, le jour de son excision… Son mari vivant en France, elle s’en va le retrouver dans un immeuble parisien où vivent principalement des immigrés. À 16 ans, Khady vit désormais à Paris, loin de sa famille, mariée et bientôt mère pour la première fois… Nous sommes en 1976. Des grossesses suivront, très rapprochées, conséquence de nuits passées avec son mari à « faire la planche en bois » mais aussi, elle le comprendra plus tard, au souhait de ce dernier à percevoir plus d’allocations familiales…
Khady se retrouve dans une vie qu’elle n’a pas voulue, tiraillée entre le bien-être de ses enfants et son besoin de partir loin de leur père qu’elle n’a jamais aimé et dont les idées archaïques la cloisonne au statut de poule pondeuse qui cuisine et fait le ménage.

Heureusement, Khady a grandi dans une famille aux idées plus larges. On apprend d’ailleurs qu’au Sénégal, il n’y a aucun problème à voir les femmes et mères travailler pour ramener de l’argent à la famille. La mentalité des Africains d’Afrique et des immigrés semble très différente. Les premiers sont ouverts d’esprit et évoluent dans leur temps alors que les derniers se montrent possessifs et veulent montrer que c’est l’homme qui fait la loi.
En plus du soutien de sa famille, Khady peut compter sur deux armes redoutables : son éducation (elle a été scolarisée jusqu’à ses 12 ans et sait lire et écrire en français, contrairement à de nombreux immigrés en France) et son caractère bien trempé.
Autant dire que son rythme de vie et sa personnalité ne coïncidaient pas du tout. Et, par la force inouïe qui sommeille en elle, elle a réussi à sortir de ce mariage arrangé qui ne lui convenait pas et à se battre contre l’excision, pratique dont la France apprenait seulement l’existence en 1982, à la mort d’une petite malienne.

Je vous passe les détails sur comment se passe l’excision. Je vous invite plutôt à vous procurer d’urgence ce livre et à vous informer sur internet. Ce que l’on sait, c’est qu’il existe plusieurs formes différentes d’excision et qu’il est prouvé qu’il n’y a aucune origine religieuse comme certains ont pu l’affirmer. Rien n’en fait mention dans le Coran. Par ailleurs, toutes les ethnies d’Afrique, d’Asie et d’ailleurs ne la pratiquent pas, considérant déjà cet acte comme barbare il y a bien des années. Ce qu’il faut retenir si, toi, cher lecteur, tu n’avais jamais entendu parler de l’excision, c’est qu’il ne s’agit pas d’un problème d’ « ailleurs ». Ces mutilations ont lieu aussi en France et ailleurs en Europe ! Et je parle bien au présent et non au passé car, bien que le combat pour une meilleure information sur cette pratique et son interdiction ait débuté il y a des dizaines d’années, il n’a malheureusement pas encore pris fin. J’ai d’ailleurs pris connaissance de ce qu’était l’excision alors que j’étais ado, il y a 6-7 ans environ, via une campagne d’Amnesty International, preuve que le combat n’est pas terminé.

Je tiens à remercier Khady Koita pour ce témoignage dur mais tellement nécessaire. Raconter sa vie ainsi, mettre à jour des souffrances cachées demande énormément de courage et je l’admire pour cette force, cette détermination et ce combat qui l’habitent depuis tant d’années. Continue de marcher, Khady, surtout ne t’arrête pas…

Challenge Autour du monde, elles écrivent – Un été en Afrique et au Moyen-Orient : écrivaines d’Afrique jusqu’à la Péninsule arabique + Autobiographie

Challenge des douze thèmes  – Août : un livre dont l’action se situe en Afrique

Challenge Tour du monde littéraire : Sénégal

Mini Bingo – Spécial Voyage : Afrique

 

Mutilée
Khady Koita (1959)
Pocket 2006 – 210 pages
Première publication en 2005
ISBN : 2-266-16194-6 / 978-2266-161947

Publicités

Une réflexion sur “Mutilée

A vous la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.